Le conseil scientifique

Entreprise     Equipe


 

Le conseil scientifique mis en place dans le cadre du dossier DPC pour les professionnels de santé, est coordonné par le Docteur Pierre JEANDEL, ancien interne des hôpitaux de Marseille et Professeur agrégé du Val de Grâce.

Médecin / Directeur médical d’un groupe d’EHPAD. Compétent en démarche qualité en établissements sanitaires et médico-sociaux. Compétent dans le domaine du développement professionnel continu et ses applications.

Le Développement Professionnel Continu (DPC) constitue la nouvelle donne de la formation continue des professionnels de santé voulu par le législateur. Non seulement, elle donne obligation à tous les professionnels de santé de se former via des « actions de DPC », mais elle inscrit la formation continue de ces métiers de la santé dans des règles, une organisation et une démarche qualité qui ira grandissante avec le temps et la montée en puissance du concept.
Elle implique pour les organismes de formation l’obtention d’un statut d’ODPC (Organisme de DPC) qui correspond à une habilitation délivrée par l’organisme qui gère le DPC (ANDPC). Elle implique que ces ODPC soient évalués par des professionnels de santé, universitaires ou non, réunis en commissions spécifiques à chaque métier de la santé, au regard d’un cahier des charges relativement strict.
Ce dernier prend donc en compte le « sérieux » administratif de la structure de formation mais également, via ces évaluations, le niveau de compétence scientifique des formateurs et la qualité des programmes proposés qui doivent faire expressément référence à des documents reconnus scientifiquement, répondre aux besoins des professionnels de santé et être portés par des méthodes pédagogiques adaptées et édictées par la Haute Autorité de Santé (HAS).
Ces contraintes impliquent que l’ODPC se dote d’une capacité de gestion administrative mais également d’une instance qui puisse orienter les choix des programmes et des formateurs et apprécier le bien-fondé scientifique d’un programme jusqu’à procéder à sa validation.
Pour un ODPC, il apparait donc incontournable qu’il dispose d’une instance scientifique dont la fonction est consultative au plan du développement stratégique de l’organisme, mais décisionnaire sur la validation des compétences et des programmes.

Ce conseil scientifique a donc pour objet :

  • De donner un avis sur l’offre de programmes. Cet avis doit être circonstancié et basé sur des données réglementaires (orientations nationales du DPC) et sur une veille qui concerne les enjeux de santé publique, l’actualité et les opportunités liées aux évolutions techniques. Il participe donc directement à l’élaboration de l’offre.
     
  • De définir pour chaque programme en projet, les compétences requises, les références à prendre en compte, les méthodes pédagogiques les plus appropriées. Ce travail doit