Mise en oeuvre de la bientraitance (Pour responsables et cadres intermédiaires de structures sociales, médico-sociales ou de CCAS)

Organisation

Durée:


Organisation

Durée :

1 jour (7 heures)

Lieu :

Intra dans les locaux de l’établissement demandeur ou inter dans les locaux d’Axe Pro Formation, InnoPôle Provence, Route de Pelissanne 13300 Salon de Provence

Tarif

En session inter dans nos locaux: 250€/jour et par participant.
En session intra: nous consulter

Public concerné

Responsables et cadres intermédiaires de structures sociales, médico-sociales ou de CCAS.

Pré-requis

Aucun

Profil intervenant

Consultante et formatrice secteur social et médico-social

Présentation

La plupart des salariés (intervenants de terrain, travailleurs sociaux, soignants, etc.) présentent une dynamique positive initiale de « bien faire son travail ».  Cette dynamique et ces bonnes intentions de prendre en compte l’autre ou la personne aidée de façon bientraitante sont rarement bafouées par l’ignorance ou le manque de formation, mais bien plus souvent par les conditions de travail et une organisation du service contrainte.

Nous chercherons comment épauler ces professionnels en leur permettant d’élaborer leurs pratiques par de la réflexion collective, et mobiliser l’expertise qu’ils ont de leur poste pour optimiser la prise en charge et l’accompagnement des personnes aidées. Il s’agira à la fois de développer les conditions d’un ESSMS bientraitant, de valoriser la qualité des accompagnements et de limiter l’absentéisme, qui représente un coût non négligeable à tous points de vues.

Cette formation tentera d’amener les dirigeants, responsables de services ou cadres intermédiaires

  • à se poser les bonnes questions en matière de gestion et d’accompagnement RH (ressource première de toutes prestations de service) ;
  • à se (re)positionner en tant qu’acteur de premier rôle et animateur de la construction d’un établissement ou service bientraitant ;
  • à être porteurs, tant auprès du public que des partenaires, des valeurs qui donnent sens aux métiers de l’accompagnement social et médico-social

Objectifs

  • Comprendre l’évolution syntaxique dans la règlementation autour de la notion de bientraitance et de ses corollaires ;
  • Changer de  regard sur son cœur de métier : regarder son activité à l’aune du parcours de l’usager ;
  • Soutenir l’entourage de la personne aidée, construire des partenariats ;
  • Piloter un service bientraitant : reconnaissance mutuelle, confiance réciproque, coconstruction, vigilance du manager…;
  • Être à l’initiative et animateur de la démarche de bientraitance dans son institution.

Contenu du programme

- Ouverture de la session
- Présentation de l’intervenant, des participants et du thème
 

  • Préambule
    • Les références de la bientraitance
    • Les fondements de la bientraitance
    • Un préoccupation législative depuis plus de 20 ans
    • Notion de parcours de l’usager, prise en compte des proches et coordination partenariale : un continuum de bientraitance
       
  • La bientraitance dans les pratiques
    • La reconnaissance de la personne inscrite dans son parcours de vie, nouvelle porte d’entrée du repérage des situations de maltraitance
    • Etre vigilant au droit à l’information comme au droit à l’expression individuelle et collective
    • Le projet personnalisé et le droit de changer d’avis, d’évoluer ou de régresser
    • La notion de qualité de vie
       
  • Le soutien de l’entourage
    • Recenser pour mobiliser à bon escient
    • Reconnaître le travail, la place et le rôle joué par les proches et l’entourage
    • Le proche : associé ou partenaire de l’accompagnement
    • La question du partage d’informations
       
  • Traduction de la bientraitance dans l’organisation
    • Une organisation suffisamment bonne (Winicott)
    • Créer les conditions d’écoute des salariés/agents, valoriser leurs forces de propositions
    • Vigilance portée à la qualité relationnelle entre professionnels et personnes accompagnées et le sens donné au travail
    • Quelques notions de base de qualité de vie au travail
       
  • Ne pas avoir peur du questionnement éthique
    • Allier vie en collectivité et personnalisation de l’accompagnement
    • Préservation du choix de vie chez soi et lutte contre l’isolement
    • Respect des choix de vie et risques de santé
    • Approche de différentes grilles de lecture (juridique, sociologique, morale)
       

- Bilan de fin de session/Questions/Réponses/Evaluation de la formation/Evaluation du transfert des connaissances/Tour de table et expression libre/Expression orale des objectifs de chacun à l’issue de la formation