Repérage, traitement et prévention de la maltraitance (Pour responsables et cadres intermédiaires de structures sociales, médico-sociales ou de CCAS)


Organisation

Durée :

1 jour (7 heures)

Lieu :

Intra dans les locaux de l’établissement demandeur ou inter dans les locaux d’Axe Pro Formation, InnoPôle Provence, Route de Pelissanne 13300 Salon de Provence

Tarif

En session inter dans nos locaux: 250€/jour et par participant.
En session intra: nous consulter

Public concerné

Responsables et cadres intermédiaires de structures sociales, médico-sociales ou de CCAS

Pré-requis

Aucun

Profil intervenant

Consultante et formatrice secteur social et médico-social

Présentation

La maltraitance ne peut plus être un élément dérangeant que l’on cache sous le tapis. Les différentes législations ayant cours depuis la fin du XXème siècle et toutes les lois suivantes concernant le champs social et médico-social n’ont eu de cesse d’affirmer les droits des usagers et de renforcer les outils de repérage de la maltraitance.  Les référentiels d’évaluation interne et les évaluations externes enjoignent les responsables d’établissements et de services à se doter d’outil de repérage, de traitement institutionnel de la maltraitance et de mettre en place des mesures de prévention. Les outils légaux ont eux-mêmes accompagné ce mouvement : signaler une situation de maltraitance ne signifie plus dénoncer et punir, mais faire grandir son institution pour que les erreurs d’hier profitent à l’amélioration des pratiques de demain.

Cette formation destinée aux cadres dirigeants, cadres intermédiaires, responsables de structures sociales et médico-sociales, vise d’abord à faire prendre conscience de ce virage paradigmatique, en comprenant qu’être vigilant à la prise en compte des dysfonctionnements et situations de maltraitance, favorise l’inscription dans une démarche qualité.  La formation s’attèlera ensuite à envisager tous moyens utiles pour accompagner ses équipes dans cette prise de conscience positive, pour se doter d’outils de repérage et de suivi et pour valoriser sa démarche au regard de la prévention de la maltraitance dans sa politique institutionnelle.

Il s’agit à la fois de répondre à l’obligation règlementaire de se doter d’outils de repérage et de traitement de la maltraitance mais aussi de lui donner sens en la mettant en perspective dans sa dimension institutionnelle.

Objectifs

  • Savoir repérer les différentes formes et contextes, identifier le rôle dans l’encadrement dans une réaction « à chaud » ;
  • Prendre en compte les difficultés des proches et de l’entourage ;
  • Prendre connaissance des cadres règlementaires récents : l’obligation de signalement des responsables d’ESSMS ; le statut et la protection des lanceurs d’alerte ;
  • Comprendre et mettre en œuvre les liens entre traitement de la maltraitance et démarche qualité ;
  • Sensibiliser ses équipes au repérage de la maltraitance et à sa communication ;
  • Développer des modèles et construire des outils managériaux favorisant l’implication de tout le personnel à la démarche qualité.

Contenu du programme

- Ouverture de la session
- Présentation de l’intervenant, des participants et du thème

  • Les bases
    • Les formes et manifestations
    • Les cas de figure et protagonistes
    • Les outils de prise en compte et de traitement à chaud : la réactivité du responsable s’élabore de façon anticipée
       
  • Prendre en compte les difficultés des proches et/ou de l’entourage
    • Repérer et faire repérer : la formation et les outils
    • Approches de l’aidant et compréhension systémique de la relation d’aide
    • Pistes d’amélioration : les soutiens possibles et accessibles
       
  • Cadre juridique autour de la maltraitance
    • L’obligation de signalement
    • Reconnaissance du statut et protection des lanceurs d’alerte
    • Liens entre traitement de la maltraitance et démarche qualité
       
  • L’accompagnement des équipes
    • Elaborer un protocole d’action selon différents cas de figures (comprenant notamment, le circuit de la communication)
    • Distinguer les faits de l’analyse (à l’oral comme à l’écrit)
    • Construire ses outils de repérage et de signalement
    • Interroger les pratiques, modifier les approches : les plus-values de l’analyse de pratiques et de l’approche éthique
    • Faire changer les mentalités de son équipe par rapport au signalement de la maltraitance
    • Prévenir l’usure professionnelle, soutenir les équipes, accompagner les salariés/agents en difficultés
       
  • Les mesures simples de prévention à mettre en place
    • Faire de chaque événement un levier d’amélioration : mise en place et animation d’instances ad hoc, traçabilité et relevé de corpus
    • Tableau de bord de suivi des événements indésirables : indicateurs, méthodes et pilotage, participation à un réseau territorial

- Bilan de fin de session/Questions/Réponses/Evaluation de la formation/Evaluation du transfert des connaissances/Tour de table et expression libre/Expression orale des objectifs de chacun à l’issue de la formation