Accompagnement de la fin de vie


Organisation

Durée :

3 jours (21 heures)

En 2+1 jours

 

Lieu :

Intra dans les locaux de l’établissement demandeur ou inter dans les locaux d’Axe Pro Formation, InnoPôle Provence, Route de Pelissanne  13300 Salon de Provence

Tarif

En session inter dans nos locaux: 250€/jour et par participant.

En session intra: nous consulter

 

Public concerné

Tout professionnel exerçant  son activité auprès des personnes dépendantes, âgées, handicapées (Infirmières, Aides Soignantes, AMP, ASG, ASH)

 

Pré-requis

Aucun pré-requis

 

Profil intervenant

Psychologue clinicienne

Et

Infirmière cadre de santé

 

Présentation

L’accompagnement des patients en fin de vie fait partie intégrante du quotidien des EHPAD. Ainsi, la réflexion sur la fin de vie est au cœur de la pratique et mérite une attention particulière. Il s’agit d’un domaine qui emprunte fortement à la subjectivité de chacun, les soignants ont été formés à guérir et à soutenir l’espoir des patients alors que parfois nos connaissances et notre expérience nous poussent à penser que la mort est proche. La difficulté des soignants peut être majorée par l’absence de consensus au sein de l’équipe, ou entre ce qui a été dit au patient et à sa famille et les soins réalisés. De plus, il n’existe pas d’expérience première, authentique et universellement homogène de la mort. Le sens que les sociétés humaines donnent à celle-ci est, de part en part, une production sociale. Si un professionnel est celui qui est capable d’analyser une situation et notamment les sentiments qui émergent en lui, d’adapter et personnaliser les soins techniques et relationnels, un des objectifs de cette formation est de leur en donner les outils.

Objectifs

  • Acquérir des connaissances théoriques et pratiques sur la fin de vie
  • Mettre à jour ses connaissances sur les processus psychiques
  • Aborder les droits du malade et la question du consentement des soins
  • Travailler sur la loi LEONETTI
  • Acquérir des compétences cliniques, relationnelles et éthiques
  • Travailler avec le groupe sur les affects, les émotions, les sentiments, afin de déculpabiliser et d’apprendre à extérioriser
  • Réfléchir sur le travail en équipe pluridisciplinaire, comment s’efforcer de définir un cadre d’action, comment entretenir un espace de parole
  • Acquérir des outils de communication qui permettront une meilleure relation « soignant – soigné » , aider et soutenir au-delà des mots
  • Découvrir et s’approprier les véritables clés de la reformulation
  • Apprendre à faire face à l’agressivité des familles ou des patients
  • Mieux appréhender la mort

Contenu du programme

- Ouverture de la session

- Présentation de l’intervenant, des participants et du thème

- Réalisation d’un Pré-test

  • L’historique
  • La considération de la mort et l’évolution des mœurs dans nos sociétés occidentales
  • L’importance du travail en équipe pluridisciplinaire, la force de l’équipe
  • Les soins de confort
  • La douleur : définitions, étiologie et typologie
  • Les stades d’acceptation de la maladie
  • Définition de l’accompagnement
  • Repérer les mécanismes de défense dans lequel se situe la personne : patient, proche ou soignant, pour une meilleure compréhension de la situation relationnelle
  • Refus de soin et acharnement thérapeutique: quand les souhaits du patient et de la famille diffèrent…
  • Analyse des pratiques professionnelles par GAP
  • Rédaction d’axes d’amélioration pour l’accompagnement des patients en fin de vie

- Réalisation d’un post test

L’animation conjointe de  cette formation permettra de multiplier les regards, les apports, de proposer une séance d’analyse de pratiques de type « entretien de confrontation collective », utilisée en psychologie du travail. Il s’agit d’une méthode d’analyse de l’activité humaine consistant à confronter plusieurs participants à une activité en les invitant à la commenter, en présence d’un ou plusieurs interlocuteur (s). L’activité pourra être présentée sous forme d’enregistrement vidéo, représentation la plus objective et complète de l’activité telle qu'elle s’est déroulée. L’intérêt principal de cette méthode est de créer un cadre dialogique pour permettre aux participants d’élaborer un « discours sur le faire » mais également d’induire la métacognition par le biais de la réflexion sur le sens de ces pratiques.  Les formateurs, garants du cadre de l’exercice, participeront aux questionnements et élaboreront la synthèse des apprentissages transférables.

Le troisième jour de formation en intersession, après un intervalle de temps avec les deux premiers jours, sera principalement axée sur un retour d’expérience des stagiaires, un temps important d’analyse de pratiques selon la méthode GAP et l’élaboration de protocoles et  plans d’actions concernant l’accompagnement des personnes en fin de vie

- Bilan de fin de session/Questions/Réponses/Evaluation de la formation/Evaluation du transfert des connaissances/Tour de table et expression libre/Expression orale des objectifs de chacun à l’issue de la formation