Gérer les troubles du comportement liés aux pathologies mentales en milieu carcéral


Organisation

Durée :

2 jours (14 heures) de préférence consécutifs

Lieu :

Intra dans les locaux de l’établissement demandeur ou inter dans les locaux d’Axe Pro Formation, InnoPôle Provence, Route de Pelissanne 13300 Salon de Provence

Tarif

En session inter dans nos locaux: 250€/jour et par participant.
En session intra: nous consulter

Public concerné

Tous professionnels intervenant en détention : surveillants, chefs de détention, conseillers d’insertion et de probation, enseignants, éducateurs de la Protection Judiciaire de la Jeunesse…

Pré-requis

Aucun

Profil intervenant

Psychologue clinicienne spécialisée en psycho-criminologie et victimologie dans la prise en charge d'auteurs et de victimes de violences

Présentation

Un certain mystère plane encore autour de ces pathologies mentales qui soulèvent bon nombres de questions de la part des professionnels pénitentiaires non formés qui y sont confrontés quotidiennement. Leurs manifestations souvent méconnues font peur, et les outils peuvent manquer pour canaliser ces troubles du comportement qui ne sont en fait que l’expression d’une souffrance.

Selon une étude menée pour le Ministère de la Santé et le Ministère de la Justice en 2004, 16% des détenus auraient déjà été hospitalisés avant leur incarcération pour raisons psychiatriques et 24% des détenus auraient des troubles psychotiques…

Dans ce contexte, les personnels pénitentiaires se doivent, pour soulager leur quotidien et celui de chaque détenu, de comprendre ces populations dont l’enfermement peut réactiver certaines angoisses. Ils se doivent également d’adapter leurs comportements et leurs modes de communication afin de prévenir et gérer au mieux les manifestations des diverses pathologies mentales.

Objectifs

  • Réfléchir à la limite entre le normal et le pathologique
  • Distinguer les trois principales structures mentales : la névrose, la psychose et l’état limite
  • Différencier chacune des pathologies propre à la névrose et chacune des pathologies propre à la psychose
  • Discuter de l’impact de l’enfermement sur chaque pathologie mentale
  • Amener chaque professionnel à s’interroger sur ses réactions verbales et non verbales face aux pathologies mentales
  • Acquérir des techniques comportementales et des outils de la communication interpersonnelle pour prévenir et gérer les troubles du comportement liés aux pathologies mentales en milieu carcéral

Contenu du programme

- Ouverture de la session
- Présentation de l'intervenant, des participants et du thème de formation

Module 1 : Les principales pathologies mentales rencontrées en milieu carcéral

  • Les spécificités du milieu carcéral
  • Le quotidien en détention : restriction des libertés, surpopulation, violences,…
    • Le vécu du détenu dans l’enfermement
    • Le suicide et le risque suicidaire en détention
    • Les services de soins en milieu carcéral
  • Le normal et le pathologique : séparation ou continuum ?
  • La structure névrotique
    • L’origine des névroses
    • Eléments de définition
    • Eléments psychopathologiques : rapport à la réalité, mécanismes de défense,…
  • Les principales formes de névrose rencontrées en milieu carcéral
    • L’angoisse et l’anxiété
    • Les névroses obsessionnelles : les TOC et la phobie
    • Les troubles dépressifs et la dépression clinique
    • Les conduites addictives
  • La structure psychotique
    • L’origine des psychoses
    • Eléments de définition
    • Eléments psychopathologiques
  • Les principales formes de psychose rencontrées en milieu carcéral
    • La bouffée délirante aigue
    • La schizophrénie
    • La psychose maniaco- dépressive
    • La paranoïa
  • L’aménagement limite
    • L’origine de l’état limite
    • Eléments de définition
    • Symptomatologie

Module 2 : La prévention et la gestion des troubles du comportement liés aux pathologies mentales

  • Quelques outils de la communication interpersonnelle
    • Les éléments verbaux, non verbaux et para verbaux
    • L’écoute active et l’empathie
    • La reformulation simple et la reformulation authentiques
  • Quelques outils de la prévention et de la gestion de la violence et de l’agressivité
    • Le message « JE »
    • La synchronisation verbale et non verbale
    • La recherche et la validation de la raison
    • L’introduction d’un tiers et le tamis
    • Le désamorçage
  • Les outils de la gestion des troubles du comportement liés aux pathologies mentales
    • Les outils généraux, toutes pathologies confondues
    • Les outils spécifiques au détenu névrosé
    • Les outils spécifiques au délire du détenu psychotique
    • Le cas particulier du détenu paranoïaque
    • Le cas particulier du détenu schizophrène
  • Mises en application: Jeux de rôle/ Etudes de cas